Éclaircissements des Bénédictions et Paroles de Gratitude

Éclaircissement de la « Bénédiction de parent pour ses enfants 
(Bénédiction d’ancêtre pour ses enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants...) »
La Bien-Aimée Pallas Athéna, 19 juin 2012

Le texte de la « Bénédiction de parent pour ses enfants (Bénédiction d’ancêtre pour ses enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants...) » a été donné par la Bien-Aimée Pallas Athéna en réponse à une question posée sur le site, si on pourrait donner un modèle Divin d’une Bénédiction maternelle.

 

La réponse :

19 juin 2012

JE SUIS Palas Athéna.

JE SUIS venue donner une Bénédiction pour bénir vos enfants, les enfants de vos enfants et leurs enfants, et aussi donner quelques éclaircissements brefs :

 

La LIBERTÉ DIVINE – c’est la Liberté, la libération :
blue-dotdes enregistrements négatifs karmiques de l’incarnation présente et des incarnations précédentes ;
blue-dotdes états négatifs persistants de la conscience, par exemple toutes sortes de peur, envie, animosité, jalousie, fureur, irritabilité, irascibilité, précipitation, …;
blue-dotdes habitudes et passions nocives.

 

La GRÂCE est une qualité Divine quand on est rempli de Miséricorde et Compassion Divines pour toute la Création et tous ses habitants qui vivent dans la Loi du Père. Quand on a acquis ces deux qualités Divines – la Miséricorde et Compassion Divines, alors on est miséricordieux et compatissant et la Grâce et la Compassion ruissellent de lui.

 

La MANSUÉTUDE est une qualité Divine qu’on gagne quand on acquiert l’Humilité, la Longanimité et la Pacification. Quand on a acquis ces trois qualités Divines, on est doux et la Mansuétude le remplit.

 

La BÉNIGNITÉ est la qualité Divine suivante qui suppose également la présence et l’acquisition d’autres qualités Divines.

On acquiert la Bénignité quand on est rempli et admet à soi principalement des pensées, sentiments, paroles, actes, actions et inactions bénins.

Les actes sont une intention déclarée, une décision prise, un acte du libre arbitre de la personne d’agir d’une manière définie, par une action ou inaction. Les inactions comprennent l’abstinence et le refus direct des actions. Par exemple la décision d’une personne d’arrêter de fumer est un acte et le refus d’allumer une cigarette est une inaction. Les faits sont composés des actes, actions et inactions.

La Bénignité est acquise quand on, en demeurant dans la Joie, est Radieux et Reconnaissant à chaque personne et à tout. On doit envoyer la Gratitude dans un sentiment joyeux. Aussi, quand on demeure dans la Joie, les rayons de la Lumière Divine se dispersent le plus fortement de lui. La Joie est le moment clef pour les deux – pour que l’énergie de la Gratitude atteigne le plus fortement les Octaves Supérieures de la Lumière et pour qu’on puisse être radieux et donner de la Lumière Divine à tous autour. Alors cette personne rayonne la Bénignité et tout le monde peuvent la ressentir.

 

L’ACCEPTATION – c’est une qualité Divine quand on peut consciemment et sans jugement accepter et pardonner les autres leurs pensées, sentiments, paroles et faits, en restant avec Amour Divin pour eux. En outre, cette Acceptation suppose qu’on soit en état d’accepter sans jugement et de pardonner ses pensées, sentiments, paroles et faits aussi.

 

L’HONNETETÉ – c’est l’absence de mensonge comme parole prononcée mais aussi comme sentiment exprimé par rapport aux autres ainsi que par rapport à soi-même, par exemple quand on laisse son ego prédomine et s’abuse et cette auto-tromperie on le prononce devant les autres.

 

La VAILLANCE – elle est acquise quand on est en état de tenir la bride courte à son ego et peut tranquillement admettre devant soi-même et devant les autres quand on a fait une erreur, et peut demander les autres de le pardonner, en émettant son Amour Divin vers eux. Quand on peut demander pardon avec son plus pur Amour Divin aux Êtres Supérieurs de la Lumière, à son Maître au plan subtil de la Hiérarchie de la Lumière et à sa Partie Supérieure, pour la faute omise et demander de l’aide d’arrêter dorénavant de la répéter. Car qui de ceux venus en incarnation maintenant dans votre monde matériel est sans péchés et parfait ?

 

JE SUIS Pallas Athéna et j’étais, bien que brièvement mais de tout mon Amour, avec vous, chers enfants de la Lumière !

 

*   *   *

 

Note de Rossitsa Avela :

 

Lorsque cette Bénédiction est prononcée par les parents pour leurs enfants qui sont petits, le début de la Bénédiction sera le suivant :

« Je Bénis mon fils … /ma fille … / mon fils et ma fille … / mes filles … / mes fils … / …

Je le Bénis / Je la Bénis / Je les Bénis avec ma Bénédiction maternelle/paternelle pour qu’il avance / qu’ils avancent / qu’elle avance / qu’elles avancent sur le Chemin vers le Père … » etc.

Et quand un de nos enfants a créé sa famille, alors on bénit également son conjoint puisqu’ils sont une entité devant le Dieu. Et si nous voulons que notre enfant et nos petits-enfants quand ils apparaissent, soient bien, alors nous devons bénir le conjoint aussi avec de l’Amour Divin pour sa Partie Supérieure et en respectant le choix de notre enfant. Peu importe quels sont nos sentiments vers le conjoint de notre enfant, si nous l’approuvons et aimons ou non, car c’est illusoire et tous sont des enfants de Dieu.

 

On bénit ainsi tous les enfants, en commençant avec le premier-né enfant – fils ou fille – et après cela on bénit les autres enfants, à l’ordre de leur naissance des plus vieux aux plus jeunes. Le même est pour les petits-enfants et les arrière-petits-enfants.

Il serait bien que chacun écrive sur le text imprimé de la Bénédiction les prénoms de ses enfants/petits-enfants/arrière-petits-enfants.