Pratique Spirituelle « Pénitence et Pardon »

 

Durant la Pratique spirituelle « Pénitence et Pardon » on demande, reçoit et donne le Pardon et on envoie de la Gratitude et Amour Divin. Cette Pratique spirituelle inclut l’exécution consécutive de deux Pratiques spirituelles indépendantes qui peuvent aussi être faites séparément.

On fait premièrement la « Pratique spirituelle des 12 révérences » par laquelle on demande pardon d’En-Haut du Père et on envoie Gratitude et Amour Divin vers les sphères Supérieures, vers le Père.

Après cela, on fait la Pratique spirituelle « Pardon avec le proche »*.

La Pratique spirituelle des 12 révérences a été donnée par Seigneur Sanat Kumara à la fin de 2011. Son essence consiste chacun qui l’effectue à ressentir au profond du soi-même les sentiments de Pénitence, de Gratitude et d’Amour Divin et de les envoyer après cela au Père.

L’exécution qualitative de cette Pratique Spirituelle aide à la transformation plus vite et plus aisée des enregistrements karmiques négatifs. Chacun lui-même peut faire journellement la Pratique Spirituelle des 12 révérences pour s’aider à être Sain en Esprit, Âme et corps.

Ces 12 révérences sont sur les sept principaux rayons et les cinq rayons secrets. Pendant chaque révérence la personne se repentit de ce qu’elle a péché dans tous les temps sur le rayon respectif et elle veut qu’on lui donne pardon d’En-Haut pour que son karma négatif qui mène à la fermeture du chakra respectif soit transmuté. Là, où la personne a péché et il y a une distorsion de l’Énergie Divine et une accumulation d’énergie négative, se réalise sa transformation en Lumière.

La chose la plus importante est que la personne ressentisse la force de sa pénitence, que cette dernière rayonne de toute son âme et de tout son cœur. Qu’elle se repente de ses fautes passées. Qu’elle soit de toute sa pensée et de tout son sentiment en ce qu’elle fait à ce moment.

 

« Pratique spirituelle des Douze révérences »

Seigneur Sanat Kumara
La fin de 2011

1. Vous vous placez en face à l’Est.

2. Vous faites une très lente et profonde révérence jusqu’à la terre et en vous inclinant vous dites mentalement ou à haute voix :

« Je me repens, Seigneur, pardonne tous les péchés dans tous les temps ! »

Le plus important ici c’est de ressentir de tout cœur et de toute âme ce sentiment de pénitence en vous inclinant et de prendre conscience que vous demandez pardon d’En-Haut pour tous vos péchés peu importe quand ils étaient commis, de cette et de toutes vos incarnations précédentes jusqu’à maintenant, et vous demandez aussi pardon pour tous les péchés que vous vous êtes engagés à transformer dans votre incarnation présente ‒ du clan, de votre peuple, du genre humain.

3. Après cela vous commencez à vous redresser lentement en disant de nouveau mentalement ou à haute voix :

« Je Te Remercie, Seigneur, de Ta Grâce infinie vers moi, ...... (le prénom complet), et vers toute la planète Terre et la Vie Vivante sur elle ! »

En prononçant les paroles ci-dessus, le sentiment de Gratitude profonde doit aussi affluer des profondeurs de votre cœur. Et à la fin, lorsque vous prononcez les dernières paroles de la phrase ‒ « ... et la Vie Vivante sur elle », l’épine doit être étirée comme une corde pour que l’énergie puisse s’écouler librement sur l’axe entier.

4. Enfin, en position debout avec l’épine étirée, vous commencez à lever lentement les mains à côté du corps, étirés dans les coudes, en prononçant :

« Je T’Aime, cher Père Céleste ! »

Vous levez les mains jusqu’à ce que vous jointez la pointe des doigts des deux mains au-dessus de la tête, en rayonnant tout votre Amour Divin envers le Père Céleste. Vous pouvez rester dans cette position plus de temps, tant que vous voulez. Vous sentirez comment l’Énergie Divine coule et descend l’axe entier. C’est alors que la transformation de vos amassements négatifs se passe. Vous sentirez comment vous vous relâchez, vous vous pacifiez, vous commencerez à bailler, vous sentirez une légèreté.

C’est la transcription d’une révérence. Vous continuez de la même façon et vous faites les autres révérences jusqu’à ce qu’elles deviennent douze.

Je veux remarquer encore une fois que pour que cette pratique spirituelle soit active et profitable pour celui qui la fait, il est de grande importance au temps de son exécution d’être entièrement concentrés, de toute votre pensée, vers le Père Céleste et de rayonner consécutivement vers Lui les sentiments de Pénitence, de Gratitude et d’Amour Divin. Repentez-vous comme de ce que vous vous souvenez avoir péché que de tout ce que vous cocréiez quand que ce soit ‒ dans cette ou dans quelle qu’incarnation que ce soit. Repentez-vous aussi des péchés de tous les autres gens dont karma vous avez assumés de transformer et demandez pardon d’En-Haut ‒ pour vous et pour eux !

 

Lorsque deux ou plusieurs personnes se rencontrent, le mieux est d’effectuer les deux pratiques spirituelles – les douze révérences et le Pardon avec le proche. La Grâce des Cieux est Grande qu’une telle énorme quantité de karma négatif se transforme par le pardon sincère entre nous dans un ordre Divin tout différent. Pour cela la recommandation d’En-Haut est que la Pratique spirituelle « Pardon avec le proche » soit effectuée toujours quand les gens sont ensemble, même séparément, sans faire auparavant la Pratique Spirituelle des 12 révérences, s’il manque suffisamment de temps ou la possibilité d’effectuer les deux.

Quand on fait bilatéralement, de tout cœur la Pratique spirituelle « Pardon avec le proche » en sa plénitude, alors il résulte un nettoyage très puissant et très fort du karma à tous les niveaux. À tous les niveaux ‒ entre les deux qui demandent pardon, personnellement; entre les clans dans lesquels ils sont venus en incarnation maintenant; entre les clans dans lesquels ils avaient été en incarnations précédentes; entre les localités où ils avaient demeuré, les nationalités, les religions, les pays; entre les évolutions qu’ils représentent.

Il s’agit de nettoyage karmique à tous les niveaux possibles. Pour cette raison on dit « Pardonne-moi tout ce que j’ai péché », car il s’agit de quelque chose bien plus que simplement des fautes à l’égard de la personne en face. N’est-il pas vrai que c’est elle qui porte le karma de tous les clans dans lesquels elle était née, du karma de toutes les nationalités où elle était incarnée et du karma de toutes les religions qu’elle avait professées et ce karma négatif a resté actuellement et est soumise à transformation. On est le porteur de ce karma et lorsqu’on demande et donne le pardon ‒ le karma se transforme.

Dans des incarnations précédentes, les deux qui veulent et donnent le pardon peuvent avoir été, par exemple, ennemis sur le champ de bataille entre deux peuples ou clans ennemis ou de religions différentes et ils peuvent avoir été les proches de tels ennemis et d’avoir aussi porté de jugement et d’avoir accumulé du karma. Et il se peut aussi que l’une personne avait lutté contre le peuple de l’autre même que la dernière n’avait pas participé dans les actions militaires et même qu’elles ne s’étaient pas connues et rencontrées personnellement ... Il se peut même qu’on était l’épouse d’un guerrier qui était tué ou estropié et etc ... Peu importe quelles avaient été les circonstances de vie, mais ils ont du karma entre eux au niveau clan, peuple ou religion à cause du manque d’acceptation des autres tels qu’ils étaient. Lorsque la Paix avait manqué et l’acceptation aussi, cela avait créé du karma négatif et elle peut être de différents niveaux. Et maintenant on nous a donné un instrument d’En-Haut pour nettoyer ce karma négatif tout l’entier !

Mais tout ce qui a été dit jusqu’ici est en vigueur et en action seulement quand cette nouvelle Pratique spirituelle est accomplie de toute âme et de tout cœur au lieu d’être récitée mécaniquement. Lorsqu’elle est accomplie de tout le sentiment de pénitence dont nous sommes capables. Lorsque nous envoyons toute la Gratitude que nous pouvons ressentir vers la personne en face qui s’est engagée à nous aider pour la transformation commune et mutuelle du karma négatif. Et lorsque nous émettons notre Amour Divin vers elle.

Et avant cela, de rayonner envers le Père Céleste avec les 12 révérences toute la Pénitence, Gratitude et Amour Divin dont nous sommes capables.

Et quand nous faisons pénitence premièrement devant le Père et puis entre nous et nous nous pardonnons, cela ouvre déjà un nettoyage puissant commun karmique. La transmutation du karma négatif se fait dans un tout autre ordre, la transformation commence à s’effectuer d’une manière entièrement différente comme la Présence de l’Un a dit dans l’Instruction du 21 décembre 2012**.

En ce moment je suis très heureuse de cette nouvelle Grâce Divine qu’on nous a donnée et que nous avons commencée à appliquer et je suis heureuse que je peux la partager avec vous tous, chers amis ! Et je vous souhaite bénignement d’appliquer avec succès cette Pratique spirituelle pour que vous soyez vous aussi dans la Joie et que vous soyez de plus en plus libérés du karma négatif et de tout illusoire qui vous pèse et qui vous gène sur le Chemin vers la Maison ! Que tout soit selon Ta Volonté Sacrée, Seigneur !   AMEN   TAKA DA BŒUDÉ   OM

 

 

Pratique spirituelle « Pardon avec le proche »

Seigneur Shiva
16 décembre 2012

« Pardonne-moi, ......… (le prénom complet), tout ce que j’ai péché ! »

Peu importe où, quand et comment et à l’égard de qui on a péché.

À la place des points on prononce le prénom complet de la personne dont on demande pardon.

« Je te Remercie, ......… (le prénom complet), de l’aide ! »

On remercie de l’aide pour la transformation du karma ‒ lorsqu’on donne de tout cœur le pardon demandé.

« Je t’aime, ......… (le prénom complet),
et mon Amour Divin,
l’Indifférence Divine
et l’état d’égalité, joie et pacification
grandissent en moi de jour en jour ! »

 

Réponse :

« Je te Pardonne, ......… (le prénom complet), de tout cœur et de toute âme ! »

« Je te Remercie, ......… (le prénom complet) ! »

Celui qui pardonne remercie la personne en face qu’elle a demandé pardon et de cette façon elle crée la possibilité que le pardon soit donné et que les deux se nettoient mutuellement du karma négatif.

« Je t’aime, ......… (le prénom complet), et
mon Amour Divin,
l’Indifférence Divine
et l’état d’égalité, joie et pacification
grandissent en moi de jour en jour ! »

 

Il suit un salut « Namaste » ou une inclination légère, accompagnée par la prononciation de tout cœur de : « Merci ! » ‒ facultatif. ***

 

Après cela il suit l’inverse ‒ celui qui a donné le pardon, demande et reçoit le pardon de la personne en face et c’est alors qu’on procède à la personne suivante.

 

Note de Rossitsa Avela
le 31 décembre 2016

Après avoir donné le changement dans la troisième partie du Pardon, la Présence du Père Uni a expliqué le suivant :

« La déclaration-raffermissement que chacun des deux personnes qui demandent et donnent le pardon prononce à haute voix devant l’autre, à l’égard de son propre état et qualités Divines, est importante puisqu’elle assiste à les gagner et utiliser – les qualités Divines Amour Divin et Indifférence Divine et l’état d’égalité, joie et pacification qui la protègent de cocréer dorénavant du nouveau karma négatif. »

 

Quand on a gagné la qualité Divine « Indifférence Divine », il est sans différence pour lui (indifférent) si quelque chose dans la conscience extérieure humaine est définie comme bien ou mal, comme une nouvelle, événement, action, etc, joyeuse ou triste et on est en état d’accepter tout ce qui se passe avec lui, avec ses proches et autour de lui, sans permettre un changement de son état intérieur d’égalité, joie intérieure silencieuse et pacification.

Quand on est égal, on est sans jugement et sans approbation, sans prendre parti et sans sortir hors l’équilibre, l’harmonie et le balance. Voir plus dans la partie Travail dans la Spiritualité – vers 35.

 

blue line

* * Voir ci-dessous le supplément « Note de Rossitsa Avela ».

** Voir ci-dessus dans le supplément « l’Instruction de la Présence de l’Un du 21 décembre 2012 ».

*** Namaste (du sanskrit) est une salutation orale, souvent utilisée en Inde et au Népal. Quand on la prononce, elle est ordinairement accompagnée d’une légère inclination avec les mains jointes à plat devant la poitrine. Ce geste s’appelle andjali-mudra et peut être utilisé sans la salutation orale, en portant le même message.

La salutation est utilisée pour félicitation au début et à la fin de la rendez-vous et elle est une expression de vénération.

Au sens large Namaste signifie : « Le Divin en moi salue et se connecte avec le Divin en toi ». Autres interprétations du sens de la salutation sont : « Je vénère l’Esprit en toi qui est en moi aussi. » « Ton Âme et mon Âme sont une entité. » « Je vénère cette partie de toi dans laquelle vit l’univers entier, cette partie dans laquelle sont l’Amour Divin, l’Honnêteté et la Paix. Quand tu et moi sommes à cet endroit, nous sommes une entité. »

 

Suppléments

 

Note de Rossitsa Avela
le 23 décembre 2012

Le 16 décembre 2012 Seigneur Shiva a donné une Instruction en réponse à ma question comment nous mieux préparer pour les jours de l’équinoxe de l’hiver et plus précisément pour le 21 décembre 2012. En outre, Il a indiqué que nous tous qui étions réunis ensemble pendant ces jours, fassions encore une autre chose qui est entièrement neuve ‒ une Pratique Spirituelle qu’Il a nommé « Pardon avec le proche ». Chacun de nous, avant de s’endormir le soir, devait personnellement demander et recevoir le pardon des autres et tout de suite après cela la personne en face devait demander le pardon et être pardonnée. Nous devions faire cela juste après avoir fait individuellement les 12 révérences * et après avoir nous repenti et demandé d’abord le pardon au Père Céleste pour tous les péchés ‒ les nôtres et de tous les êtres Vivants humains, effectués dans tous les temps jusqu’à maintenant.

Nous avons procédé à l’application, mais quelque chose nous a toujours empêché de l’effectuer ou de la bien faire avec tous qui étaient présents ‒ chacun à l’autre ‒ et ce n’est qu’au soir du 20 décembre, à la veille de 21 décembre que nous avons réussi ‒ tout le monde était complètement dans la Joie, remplis de Gratitude et d’Amour Divin. L’application de cette pratique nous a rendu heureux et nous prenions conscience que quelque chose de très important se passait.

Et le matin du 21 décembre 2012 la Présence de l’Un a donné l’Instruction suivante en relation à la pratique Spirituelle « Pardon avec le proche » que nous avons appliquée :

 

Instruction

La Présence de l’Un
21 décembre 2012

La Présence de l’UnJE SUIS La Présence de l’Un.

JE SUIS viens donner l’Instruction suivante. La Pénitence, demander et donner le Pardon, l’envoi de Gratitude et d’Amour Divin se sont très bien passés pour tout le monde. Vous avez semé quelque chose de très bon. C’est un nouvel étape dans les relations entre les gens au niveau humanité et on donne la chance à vous tous ‒ à l’entier genre humain, de le continuer !

La pratique Spirituelle « Pardon avec le proche » est une entité unie avec « La pratique Spirituelle des 12 révérences » au cours de laquelle vous envoyez votre pénitence à Dieu, à votre Père Céleste Seigneur Alpha et à Moi – La Présence du Père Uni. Les deux ensemble constituent la pratique la plus forte dans la spiritualité qui est donnée jusqu’à maintenant à votre civilisation.

La pratique Spirituelle « Pénitence et Pardon » est capable de transformer le karma négatif d’une personne vers Dieu, le karma négatif entre deux personnes et le karma négatif entre les clans, les religions, les peuples, les pays où elles sont venues et en qui elles avaient été venues jusqu’à ce moment en incarnation et dont karma elles portent.

À cause de cela cette pratique spirituelle doit être traduite au maximum vite dans toutes les langues en sa plénitude et telle qu’elle est donné jusqu’à ce moment et JE SUIS vous Bénis de continuer à l’effectuer et de la diffuser.

Ce que vous avez atteint, faites-le déjà chaque nuit entre vous. Il est utile que cette pratique Spirituelle soit effectuée dans tous les types de groupes spirituelles où les gens se rassemblent, quelle que soit la pratique Spirituelle qu’ils appliquent et quelle que soit leur religion et nationalité. Cette pratique Spirituelle est nécessaire d’être aussi accomplie entre les membres des familles et des clans, entre les gens qui travaillent ensemble ‒ peu importe ce qu’ils ont fait pendant la journée, à la fin ils se repentent et demandent pardon, et se pardonnent, et Remercient l’un à l’autre de ce qu’ils ont demandé et donné le pardon à l’aide de l’Amour Divin entre eux.

Quand vous êtes capables de demander et donner sincèrement le pardon, alors votre Père Céleste vous pardonne dans un beaucoup plus grand degré et on vous mesure et pèse avec la mesure différente.

Pour cela JE SUIS vous Bénis maintenant, juste au moment de l’Équinoxe d’hiver,

blue dotde demeurer dans les temps à venir dans la Paix et l’Amour Divin entre vous et vers le Père,

blue dotde demander le pardon du Père,

blue dotet de vous pardonner mutuellement tout connu et inconnu.

JE SUIS La Présence de l’Un

OM

 

© Rossitsa Avela

Télécharger

Haut de page

Retourner au Travail dans la Spiritualité


UNION
www.edinenie-vsemirno.net