Question et réponse 10

Tricoter et détricoter

Question et sa réponse donnée de la Présence de l’Un le 15 décembre 2016, complétée le 15 juin 2017

 

Question : Quelle est la raison et la première raison quand on tricote quelque chose pour le vendre, le tricotage se fait d’une façon vite, aisée et sans fautes, mais quand on tricote pour un proche dans la famille, parfois on erre très souvent et on doit détricoter et tricoter de nouveau à plusieurs reprises ?

Réponse : L’observation est correcte. Je réponds toujours avec beaucoup de Joie quand Je vois que quelqu’un aperçoit les choses dans la vie autour de lui et cela éveille des questions en lui.

Lorsqu’on tricote quelque chose pour un proche, alors on entremêle dans le tricot ce qui est négatif et présent à ce moment dans le proche. Cela se passe automatiquement, sans la participation de la conscience de celui qui tricote, peu importe si l’on le veut ou pas. Figurativement parlant, on dirait que celui qui tricote, tout en tricotant, suçote ce qui est négatif en celui pour qui on tricote et l’entremêle en même temps dans le chapeau ou dans les chaussettes, dans les gants, dans le pull, etc., c’est-à-dire en ce qu’on tricote pour qui que ce soit. Il en est de même quand le proche pour qui on tricote est surchargé karmiquement dans un degré.

Après cela, quand une négativité est entremêlée dans le tricot, on fait très facilement une erreur. Quand celui qui tricote voit la faute et commence à détricoter, l’énergie négative en entremêlée se transforme en Lumière, si on se réjouit et remercie le Père de ce qui se passe tout en détricotant !

Alors le tricotage devient un service en faveur des proches – de celui pour qui on tricote. Le tricotage devient aussi un service à Dieu, car on aide les Supérieures Présences JE SUIS – de celui qui tricote ainsi que de celui pour qui on tricote. Celui pour qui on tricote se soulage, devient joyeux et sa capacité de prendre des décisions correctes dans la vie augmente. Celui qui tricote cocrée de bon karma que sa Supérieure Présence JE SUIS utilise en cas de besoin afin que cette personne passe aisément et de pertes réduites au minimum par quelque chose particulièrement dangereux qui le menace.

Par exemple, la grande-mère peut beaucoup aider à ses petits-enfants ainsi qu’à ses enfants et son mari. Le tricotage devient une partie importante de son service au Seigneur et à Dieu et une aide pour ses plus proches gens – entremêler de négativité dans le tricotage et en détricotant le lieu erroné, la transformer en Lumière.

Et si la grande-mère dans notre exemple (ainsi que toute autre personne qui tricote), manque de l’accepter et de remercier joyeusement, car elle s’est fâchée qu’elle a erré et elle doit une nouvelle fois détricoter, alors elle assume cette négativité pour transformation et sa santé empire tout naturellement.

Donc, celui qui tricote quelque chose pour ses proches et pour ses gens préférés, doit le faire avec beaucoup d’attention, car le tricotage peut être une grâce énorme quand effectué en syntonie correcte et de la manière correcte – en joie, avec gratitude vers le Père – mais le tricotage pourrait aussi être une chose très nuisible pour sa santé, si on tombe dans des sentiments négatifs quand on détricote quelque chose erronée.

Cet effet dans le tricotage – positif et négatif – manque complètement quand on tricote pour vendre, sans adresser le tricotage et sans guère connaître celui qui va l’utiliser. Il en est ainsi car, en tricotant, une telle personne est sans pensées et sentiments adressés à celui qui va porter ce qui est tricoté, par lesquels on va se connecter au plan subtil avec lui et va assumer une partie de son karma négatif qui est sorti en ce moment sur la surface et est actif pour transformation.

JE SUIS la Présence de l’Un

 

© Rossitsa Avela

Retourner à l’Enseignement


UNION
www.edinenie-vsemirno.net