Question et réponse 17

Maison où une personne est décédée

Question et sa réponse donnée de la Présence de l’Un le 22 janvier 2017

 

En relation avec la réponse à la question concernant l’achat de véhicules qui ont subi un accident et pièces de telles véhicules, une nouvelle question est surgie.

Question : Est-ce qu’il est bien du point de vue de Seigneur d’acheter et vivre dans des domiciles où une personne est décédée – a fait la transition d’une façon naturelle ou par force – un meurtre, « accident » ? Quelle est leur énergie – est-ce que le champ énergétique est endommagé de manière permanente comme se passe avec les véhicules qui ont subi un accident ? Si on a déjà acheté un tel domicile, qu’est-ce qu’on doit faire avec lui ?

Réponse : La réponse est différente dans les situations différentes :
blue dotDans une maison où la personne décédée a accepté ce qui se passait avec lui et s’est laissée entre les mains de Dieu, tout est en ordre et sans nécessité de faire quoi que ce soit. Les gens peuvent tranquillement continuer y vivre.
blue dotSi la personne qui a fait la transition a été hors de soi et son temple a été pris d’êtres astraux, alors après les funérailles, il est nécessaire d’encenser partout la maison avec de l’encense. Ensuite, d’arroser chaque chambre et local des 3 sortes d’eau – sacrée, de la pleine lune et Vivante. Et il est bien de faire l’entière procédure 9 jours consécutifs, en commençant le jour des funérailles, juste après les obsèques lorsque les gens rentrent la maison.
blue dotDans les cas où un meurtre est effectué dans la maison, cette maison a l’énergie déformée comme celle de la véhicule qui a subi un accident pendant lequel une personne est décédée. Cela transforme la maison dans une maison maudite où quelque chose de mal se passe avec les habitants suivants ou ils font rapidement la transition – préalablement, sans que le temps soit venu pour cela, ou ils la quittent et elle devient désolée et tombe peu à peu en ruine.

Le mieux est de détruire telles maisons, et de jeter les matériaux d’eux à une décharge pour matériaux de construction, c’est-à-dire complètement apportés dehors la propriété, sans utiliser quoi que ce soit. Puis, il est bien de s’abstenir de prendre des matériaux de construction pour construire des nouvelles maisons ou pour réparer celles déjà construites.

Si la possibilité qu’une telle maison soit détruite manque puisqu’elle est chère, solide et a son propriétaire, le mieux est qu’elle soit vendue, en laissant la situation entre les mains du Seigneur – qui va l’acheter. Celui qui va l’acheter est chargé karmiquement de ce type de karma – par exemple, dans une incarnation précédente, on a tué les gens dans leurs maisons.

JE SUIS la Présence de l’Un

 

© Rossitsa Avela

Retourner à l’Enseignement


UNION
www.edinenie-vsemirno.net