Question et réponse 21

Le blé pour distribution

Question et sa réponse donnée de la Présence de l’Un le 13 février 2017

Question : Comment préparer le mieux du point de vue du Seigneur le blé pour distribution pour que « Dieu pardonne » une personne décédée ? (NDT : c’est une coutume des chrétiens orthodoxes)

Réponse : Le mieux est que le blé soit bouilli et sec* – que les grains soient une par une. C’est ce qui est important.

Quand on mange du blé qui lui est donné pour le « Pardon de Dieu », le blé doit être sec, car à travers l’eau, si le blé est mouillé ou trempé – par exemple, si le blé est bouilli comme ashurée (NDT : un dessert fait du blé bouilli, sucre, amidon, noix, raisin sec), on peut être usurpé – quelqu’un peut habiter le corps de celui qui le mange lorsqu’on mange et honore la mémoire de la personne décédée. Et celui peut être la personne pour laquelle on a préparé le blé ainsi qu’un être astral rôdant autour spécialement à cet fin.

Ce qui était indiqué au-dessus s’applique seulement pour le blé, car le blé a la propriété de lier les âmes de la personne décédée et de celui qui le mange pour le « Pardon de Dieu » et honore la mémoire de cette âme. Cette liaison des âmes est très bonne quand on donne du blé bouilli et sec. L’échange énergétique peut être très utile, transformant du karma, profitable et aidant les deux – l’âme de la personne décédée et l’âme de la personne en incarnation. Il est pourtant nécessaire, tout en mangeant le blé, que la personne à laquelle le dernier est donné ait du respect, déférence et Amour Divin pour l’âme et la Supérieure Présence JE SUIS de celui pour qui on mange le blé préparé.

JE SUIS la Présence de l’Un

 

blueline

* Note de Rossitsa Avela : Afin que le blé bouilli soit sec, on pourrait le bien égoutter dans une passoire après l’avoir bouilli. Ensuite, on l’épand sur une gaze et sous la gaze on met papier de cuisine ou étoffe de coton ou lin qui vont absorber l’humidité du blé bouilli. Si peu de temps après l’étoffe ou le papier au-dessous la gaze trempent, on peut les changer. On laisse le blé de cette façon pour quelques heures jusqu’à ce qu’il sèche bien. Puis, on verse les grains dans un saladier et on les mélange de la galette, on peut ajouter du zeste de citron râpé. Ensuite on le met en petits verres/petits bols jetables dans lesquels on va le donner, on tasse et affleure à l’aide d’une cuillère, on saupoudre un peu de galette et au-dessus un peu de sucre en poudre, affleure encore une fois et à la fin, si on veut, on met de cannelle.

 

© Rossitsa Avela

Retourner à l’Enseignement


UNION
www.edinenie-vsemirno.net