Question et réponse 29

Consentement de sortir d’incarnation

Question et sa réponse donnée de la Présence de l’Un le 18 février 2017

Question : Quand une personne donne son consentement de sortir d’incarnation, est-ce que le consentement donné apparaît ensuite comme la condition pour que cette personne soit attaquée des forces de l’illusion exactement à cette fin – pour qu’elle soit sortie d’incarnation ? Car parfois quand on rencontre des difficultés, chagrins, malheurs dans la vie, on peut dire, même sans réaliser, qu’on veut mourir.

Par exemple, si l’enfant fait la transition, il est possible qu’un des deux parents ou quelqu’un des grands-parents dise : « Seigneur, il aurait été mieux que tu prennes moi au lieu de mon enfant/petit-enfant. »

Ou si les époux vivent longtemps ensemble en entente, quand l’un d’eux fait la transition, l’autre peut dire ou penser qu’il est inutile de continuer à vivre seul. En ces cas, on observe très souvent que l’autre époux fait également très vite la transition.

Parfois, pourtant, quand on manque prise de conscience suffisante, on peut, quand on se plaint à quelqu’un de sa situation, prononcer que sa vie est dure et on manque déjà l’envie de vivre, sans avoir en réalité cette intention. Et quand, peu de temps après, des différents « incidents » commencent à se passer l’un après l’autre, on commence à prier de l’aider d’En-Haut à continuer cette vie.

Lorsqu’on a souhaité, peu importe la raison et peu importe si on le désirait vraiment ou était sans telle intention sérieuse, sortir d’incarnation, est-ce que ce désir peut être annulé ? Et qu’est-ce qui est le meilleur du point de vue du Seigneur de faire ?

Réponse : Quand quelqu’un donne son consentement en disant qu’on veut sortir d’incarnation, cela lance le programme respectif dans ses corps subtils inférieurs et cette énergie attire les forces de l’illusion de faire le nécessaire afin que ce qui est souhaité soit réalisé et afin qu’elles enlèvent le plus d’énergie que possible puisque, après avoir souhaité une telle chose, quand quelqu’un lui « vient en aide » pour remplir son désir, ce travail doit être payé et il est payé de son propre énergie !

En ce cas, si on sort d’incarnation, son Âme est assez lésée énergétiquement, d’un potentiel et possibilité diminués de monter dans les octaves Supérieures. Et son Âme est assez chargée karmiquement à cause de plusieurs raisons : car on a négligé le plan et la Providence Divins pour lui, on a fait échouer l’accomplissement de la mission de son incarnation présente, on a mis dans l’illusion une grande partie de son énergie Divine puisque l’accomplissement de ce type de « services » coûte assez cher.

Et quand l’accomplissement d’un tel programme assigné de lui-même sur soi-même commence et on a entre-temps oublié ce qu’on souhaitait dans un moment difficile, on plonge dans l’horreur qu’on a tombé malade et va mourir ou que des choses très dangereuses se passent toujours avec lui.

Quand on adresse un tel souhait dans un moment de faiblesse et grandes difficultés (à son avis), il en est de même si on commande à un assassin à gages de le tuer, peu importe ce qu’on désirera ensuite, en lui promettant une très grande rémunération, si on en réussit bien qu’on essayera de toute façon possible de lui échapper et de contrecarrer l’accomplissement de cette tâche !

Le seul sauvetage dans un tel cas est de payer beaucoup plus à quelqu’un d’autre qui peut stopper le premier assassin à gages, n’est-ce pas ? Quelqu’un qui est suffisamment puissant et honoré afin que sa parole puisse faire autorité et être respectée du premier assassin à gages. Et celui, le plus puissant, va payer ce qu’il veut et de la façon qu’il décide au premier pour son travail jusqu’à ce moment et va lui dire d’arrêter déjà et d’oublier cette tâche.

C’est pareil dans le monde spirituel – au plan subtil.

Quand une personne a souhaité de sortir prématurément de l’incarnation et les forces de l’illusion se sont précipitées d’accomplir la commande faite afin de s’emparer du prix – une partie de l’énergie Divine de cette personne aussi grande que possible, si elle change son opinion, il est nécessaire de se tourner vers Moi – la Présence du Père Uni, pour obtenir de l’aide, en se repentant sincèrement, fortement, à plusieurs reprises, de tout cœur et de toute âme et de prendre l’engagement pour un travail dans la Spiritualité qu’elle va Me consacrer et accomplir autant du temps que nécessaire jusqu’à ce qu’elle règle son compte en énergie avec ceux qui ont commencé à la sortir d’incarnation.

Et cela se passe à Ma discrétion et par Ma permission – combien de temps cela va continuer, et dépend de l’élan de la personne et la force de sa repentance vers Moi. Et cela dépend aussi si et de quelle mesure elle deviendra bonne après cela, ce qui se passe lorsqu’elle survit. Car, si elle perd le contrôle de soi-même, il est probable que quelque chose se passe très vite avec lui puisque, si elle pèche et transgresse Mes Commandements et Lois, comment JE SUIS la Présence de l’Un vais intercéder pour lui ? Si cela se passe, en ce moment les forces de l’illusion s’activent d’une force encore plus grande.

JE SUIS la Présence de l’Un

 

© Rossitsa Avela

Retourner à l’Enseignement


UNION
www.edinenie-vsemirno.net