Conférence en Pologne dans les environs de la village Podkampinos, partie 6

(fragments de la conférence avec des compléments et explications)

28 avril 2013

 

Question : À quelle distance des villes il est bien de vivre ?

Rossitsa Avela : Je vais vous dire quelles questions j’ai posé et comment on a répondu.

Le dernier Message du cycle de printemps qui viens de terminer, a été donné par Maître Morya. Là il, ainsi que les autres Maîtres dans les Messages précédents, parle de aller vivre en dehors des grandes localités. Et je Lui ai demandé :  « Qu’est-ce qu’on entend par un grand endroit habité et quel endroit est approprié, assez petit pour qu’on en vive ? Et aussi dans quelle distance s’étendent-ils les coupoles des grands endroits habités? »

Maître Morya a dit que la réponse n’est pas univoque en raison de l’influence de différents facteurs. Elle est différente pour les différentes localités dans les différentes parties de la planète et dépend de la densité des localités, c’est-à-dire à quelle distance d’une localité il y a une autre et quelle est la taille de la dernière. Il dépend aussi du type de personnes qui prédomine en elle ‒ quel est leur niveau de conscience et quel est le degré d’observation des Lois Divines de ceux qui y habitent. Il se peut qu’il y ait très peu d’habitants dans une localité, mais si, par leur manière de vie, ils sont en constante violation des Lois Divines, cette localité peut être bien moins approprié pour y vivre en comparaison d’une localité avec beaucoup de gens où on respecte les Lois Divines.

En ce sens, une localité de 50-100 personnes peut être « grande », si elles sont majoritairement négatives et vivent en violation des Lois Divines. Et vice-versa ‒ je l’ai déjà senti personnellement ‒ l’un des cycles de Messages a été reçu dans un pays où le peuple a toujours majoritairement un haut moral. Et il s’est avéré que là il m’est très facile de me déplacer et de vivre et même de dormir bien que le processus de pénétration de notre civilisation moderne avec toute sa « beauté » a été aussi commencé (par exemple, les télés étaient une rareté, les jeunes garçons et filles se marient vierges). Et au niveau champ je ressentais une légèreté, si j’étais seule dans la nature, même en passant par les grandes localités.

Donc la réponse est de nouveau « Demandez vos cœurs ». Avant de choisir de vivre quelque part, vous devez y aller pour sentir l’endroit. Car vous recevrez de Direction Divine après avoir demander de l’aide d’En-Haut et vous vous sentirez bien, vous allez aimer cet endroit où il sera bien pour chacun de vous individuellement d’être, même s’il ne convient pas pour d’autres de vous.

Car, par exemple, les voisins qui ont des coutumes et des imperfections peuvent être les gens exactes à l’aide desquels vous devez passer par quelque chose que vous avez à transmuter. Et on va vous donner l’impulsion d’En-Haut d’aimer cet endroit et quand vous commencez à vivre là ‒ surprise ! Mais elle vous est donnée pour assister votre développement. Et après avoir lu cet Enseignement qui est donné d’En-Haut et vous vous souvenez de remercier le Père et vous acceptez les choses telles qu’elles sont, vous allez transformer les amassements négatifs en vous qui vous empêchent de continuer à avancer sur le Chemin vers Dieu et alors ce même endroit peut se transformer pour vous dans l’endroit le plus magnifique de vivre en dehors des grandes localités, ou une possibilité sera ouverte et donnée de vivre à un autre endroit ce qui sera le mieux pour vous au moment suivant. Le développement est sans fin et Dieu sait le mieux sur quelles voies nous conduire de sorte que nous devenions de plus en plus parfaits. Seulement, nous devons Lui être toujours reconnaissants et prêts à accepter tout ce qui vient consciemment et avec joie.

 

À suivre.