Conférence en Pologne dans les environs de la village Podkampinos, partie 8

(fragments de la conférence avec des compléments et explications)

28 avril 2013

 

Question en polonais : Ma question est sur le Message de Seigneur Eliseya. Est-ce qu’on peut effectuer tout ce programme indiqué par Lui dans le Message là où nous vivons ou nous devons sortir dehors des endroits habités et l’effectuer ensuite ?

Rossitsa Avela : Chacun peut l’effectuer où on veut, selon son libre choix, car le droit de libre choix nous est donné par le Père. Les Êtres de la Lumière des octaves Supérieures s’abstiennent de nous obliger à faire quoi que ce soit.

C’est la réponse à votre question si on peut ‒ oui, on peut. Toujours quand vous posez la question avec « est-ce qu’on peut » et vous demandez de la Direction Divine, la réponse d’En-Haut est : « Oui, on peut ». Car c’est une question de libre choix et chacun a le droit et la possibilité de faire un choix, même un tel qui est nuisible pour lui.

Mais si vous posez la question « Comment est le plus correct du point de vue Divin procéder dans la situation suivante ‒ et vous décrivez la situation, dans votre cas ‒ effectuer le programme indiqué par Seigneur Eliseya dans Son Message, là où nous vivons ou sortir dehors les endroits habités et où exactement ? Alors la réponse à cette question est : « Il dépend de l’endroit où on vit. Si on est dans une grande localité, c’est mieux de faire un service par semaine, par exemple le dimanche quand vous avez la possibilité d’être dans la nature, mais que ce service soit qualitatif et il aidera beaucoup plus que chaque jour là où vous vivez dans la grande localité.

Un participant : Est-ce que la bénédiction de quelqu’un dans la ville est mieux que rester neutre et s’abstenir de bénir ?

Rossitsa Avela : Il est bien de bénir partout où vous êtes et qui que ce soit, peu importe où il se trouve, et aussi beaucoup de gens à la fois, car la bénédiction, prononcée dans un état d’Amour Divin sans conditions, avec Gratitude vers le Père pour ce qui se passe, aide à apaiser la situation et transformer la négativité. Mais la chose la plus importante est, finalement, de tout laisser entre les mains du Père, en prononçant « Que tout soit selon Ta Volonté Sacrée, Seigneur ! AMEN   TAKA DA BŒUDÉ   OM

 

Question en bulgare : Je voudrais demander si tous les services qu’on fait est bien d’être faits dehors de la ville ou si on vit dans la ville on peut les effectuer là aussi ?

Rossitsa Avela : Dans tous leurs Messages les Maîtres recommandent que les pratiques spirituelles s’effectuent dans la nature ‒ dans la pureté, le silence et la tranquillité. C’est le meilleur.

(Il suit un complément du 15.05.2015) Toutefois, si quelqu’un est incapable de sortir en dehors des coupoles énergétiques des endroits habités et on demeure constamment dans une localité, le meilleur pour lui dans ce cas est d’effectuer ses pratiques spirituelles très tôt ‒ jusqu’à 3-4 heures le matin, temps astronomique, on doit avoir les faites quand presque tous dorent et le champ est le plus pur (voir le Message de Seigneur Shiva du 24.03.2014)

Et au cours de la journée, le meilleur service en étant dans les localités est Karma Yoga ‒ le travail, le correct du point de vue Divin travail par lequel on acquiert des qualités Divines en soi-même. C’est non seulement le travail physique, mais toute sorte de travail effectué avec désir, avec toute l’attention et concentration sur ce qui est effectué pour que ça soit de la plus haute qualité, en étant dans la syntonie positive et en mettant dans ce travail de Joie, Gratitude et d’Amour Divin et quand, avant de commencer à travailler, on a prononcé qu’on le consacre à Dieu et qu’il fait partie de son service pendant la journée. On peut même consacrer la réalisation de diverses activités durant la journée, avant de commencer le travail sur eux, à différents Êtres de la Lumière vers lesquels il y a un engagement pris d’effectuer un quiconque service ou de l’aide qu’on leur a demandé et dont ils donnent.

Lorsque vous avez besoin de conserver votre harmonie, je vous ai déjà dit quelles invocations il serait mieux de prononcer d’urgence et vite, peu importe où vous vous trouvez ‒ à l’intérieur ou à l’extérieur des endroits habités (voir partie 3). Il est également indiqué qu’on prononce les invocations suivantes vers Saint Archange Michel et Archange Saint Gabriel avant de sortir de la maison, aussi peu importe où vous vivez :

‒ Invocation vers Saint Archange Michel pour la Protection en tout temps;

‒ Parole-Formule pour la transformation de chaque peur en Lumière;

‒ Aide à subsister en Joie, Paix et Harmonie.

Notez que l’invocation vers Archange Saint Gabriel ( le dernier des trois) est prononcée pour qu’Il nous donne de l’aide d’être constamment dans un état de Joie, Paix et Harmonie partout où nous allons. Cette invocation implique que la personne qui la prononce soit dans un tel état en quittant la maison et elle est prononcée pour l’aider à réussir à le maintenir pendant qu’elle est dehors.

La nouvelle invocation qu’Élohim Paix a donné dans son Message du dernier cycle, est en cas de besoin quand on est dans l’effervescence de la vie et ressent qu’on est sur le point ou a déjà perdu l’état harmonieux et un état déséquilibré commence à l’envahir, peu importe où on se trouve ‒ à la maison ou dehors. Au moment où cela commence à se produire, il est nécessaire qu’on prononce l’invocation vers Élohim Paix afin de cesser l’état illusoire qui se manifeste en lui et de rétablir l’harmonie.

 

Question en polonais : Dans les Messages on dit que nous pouvons nous adresser vers le Conseil Karmique et prendre un engagement envers ses membres pour un service quand on les a demandé quelque chose. Et il bien que cet engagement soit effectué chaque jour, régulièrement, car, au cas contraire, l’effet est moins bon. Mais il s’est avéré qu’il y a des jours quand je fais tout comme il faut dès que je commence, et il y a des jours où j’essaie 10-20 fois et chaque fois que je commence, je ne peux pas terminer et je sais qu’il est mieux de laisser ça de côté.

Rossitsa Avela : Cela se produit car on doit prendre des engagements qu’on est en état d’accomplir. Si c’est ce qui résulte, alors tu as pris un faux engagement. Mon conseil lorsqu’on écrit des lettres au Conseil Karmique avec une demande d’aider à quoi que ce soit, est que l’engagement que vous prenez soit tel que vous puissiez choisir quoi faire et en quelle quantité le jour donné, c’est-à-dire sans être strictement défini. Lorsque vous prenez l’engagement, vous pourriez écrire le suivant dans la lettre : « ... Je requiers, veux sincèrement et prie, si c’est la Volonté Sacrée du Seigneur, ..... (et vous décrivez ce que vous voulez), et en échange je prends l’engagement de donner chaque jour aux membres du Conseil Karmique de la planète Terre ma Gratitude et mon Amour Divin, en leur consacrant une prière, invocation, chanson, 1 ou 3 révérences, un travail dans la matérialité, etc ..., ce que mon cœur me dit au jour respectif et selon les possibilités du moment. »

L’important est quelle impulsion vous allez mettre dans ce que vous faites. On peut faire seulement une révérence et dire : « Je Te Remercie, Seigneur ! », mais d’en mettre toute sa Gratitude et Amour Divin et que ce soit beaucoup plus que d’effectuer un quiconque travail dans la spiritualité, mais de se distraire ou d’être constamment interrompu.

Le participant : Mais si l’on a pris envers le Conseil Karmique un engagement de lire chaque jour pour deux heures des prières, par exemple, mais il se passe qu’un jour on ne peut pas accomplir cet engagement. Cela peut se produire. Alors, que faire ?

Rossitsa Avela : Mais bien sûr qu’il peut se passer. Pour cette raison, dès le premier cycle de Messages que j’ai accepté en 2010, la Bien-Aimée Portia dans son Message a recommandée de prendre même un très petit engagement, mais qu’il soit accompli qualitativement et chaque jour pour avoir un effet.

Si on a déjà pris un très grand engagement qui commence à lui peser avec le temps et il devient clair qu’on est sans la possibilité de l’accomplir de manière précise et qualitative, le mieux est d’écrire tout de suite encore une lettre au Conseil Karmique, d’expliquer la situation et de demander pardon d’En-Haut qu’on n’a pas accompli son engagement, et de demander que le dernier soit remplacé par ce que je viens de vous conseiller. Alors, si un jour on a peu de temps libre, on peut faire quelque chose de très concis et une autre fois lorsqu’on a plus de temps libre et on est tranquille, on peut effectuer une plus longue pratique spirituelle.

 

Une question en polonais : Depuis quelque temps j’écoute les lectures d’un homme qui reçoit des visions et je ressens qu’il désire le bien être de l’humanité. Depuis beaucoup d’années il fait des prévoyances en relation avec le changement par sauts de l’énergie de la planète. Au début du mois suivant il prévoit ...

Rossitsa Avela : Je vous en prie que la traduction arrête. Je refuse d’écouter. Chacun peut manifester son libre arbitre sur ce qu’on va écouter ou lire. Mais les Maîtres ont dit que l’indication préalable de la date et du délai où quelque chose se passera, est illusoire. Et je refuse catégoriquement que quiconque prévoyance ou prédiction avec des délais indiqués soient prononcées, qui nous allons entendre et qui vont se multiplier par l’énergie Divine de notre conférence. Car le futur est multi-dimensionnel, avec beaucoup de variantes. Peu importe s’il s’agit d’un futur très proche, il peut toujours être changé, même dans le dernier moment et cela dépend des choix que chacun fait dans cette incarnation, ici et maintenant.

Mais quand quelqu’un ici sur la Terre entreprend de donner des prédictions et une quantité suffisante de personnes qui sont claires par essence en versent son énergie Divine, en les croyant, ce qui était prévu peut se passer, même que la Providence du Père était initialement différent. Pour cette raison chacun seul porte la responsabilité quoi lire et quoi assumer. Je peux seulement garantir pour l’Information et Direction Divines qui sont données d’En-Haut et viennent par moi. Et pour que je puisse garantir et conserver leur pureté, il m’est indiqué de s’abstenir de recevoir d’une manière quelconque de l’information extérieure.

Le Traducteur : Il l’a compris et il est très désolé.

Rossitsa Avela : Tout va bien. Chacun porte sa responsabilité pour les décisions qu’on prend. Et il est également dit que quand on trouve un Enseignement qu’on ressent vrai, on doit en rester et arrêter de prendre information supplémentaire d’autres Enseignements puisque cela l’empêche d’avancer sur le Chemin. Il est nocif de mélanger des Enseignements d’énergie différentes, même s’ils sont vrais.

On peut commencer à gravir le Chemin vers le sommet de la conscience Divine, en abordant des différents côtés de ce sommet. Mais quand on se met à monter, on doit monter d’un seul côté afin d’atteindre le plus haut. Imaginez un pic élevé et escarpé d’une montagne. Jusqu’au lui amènent quelques sentiers de quelques directions. Qu’est-ce que vous en pensez ‒ si on commence à gravir de l’est et atteint par exemple le milieu et on a soudainement l’envie de se déplacer et continuer à gravir le sommet de l’ouest ou du nord-ouest, est-ce que ça sera possible, étant donné qu’entre les différents sentiers qui mènent au pic, il y a des abîmes et tout autres obstacles ? Pour faire ça, on doit descendre au pied du sommet, contourner et alors seulement recommencer à gravir et encore une fois seulement ce sentier. Et c’est un gaspillage de temps et d’énergie. C’est un retour dans le développement. Et si on le fait constamment, répondez-vous seuls si on pourra tout à fait gravir et atteindre le sommet.

 

Question en bulgare : Je veux demander quelle est la question que ne nous vient pas à l’esprit de poser sur le Message de Seigneur Eliseya et quelle est sa réponse ?

(Rires joyeux et un grand soulagement dans la salle)

Rossitsa Avela : Une très bonne question à qui on répondra bien qu’elle est un peu différente de celle que j’ai attendu d’entendre.

 

À suivre.