Conférence en Pologne dans les environs de la village Podkampinos, partie 9

(fragments de la conférence avec des compléments et explications)

28 avril 2013

 

Le temps est venu de dire la question que vous ne vous êtes pas rappelée de poser sur le Message de Seigneur Eliseya et de donner sa réponse. La phrase du texte du Message qui conduit à cette question est la suivante :

« Grâce à tout dit jusqu’ici, je vous ai donné une des clés pour une transformation réussie de tous vos corps et votre entrée dans le Nouvel Ordre. »

Maintenant, avez-vous trouvé la question ?

Une participante en russe : Quelles sont les autres clés ?

Rossitsa Avela : Est-ce que vous voyez combien c’est facile ? Il est nécessaire, cependant, d’être concentrés, d’une attention vigilante lors de la lecture du Message ainsi que pour toute autre chose.

Quand je recevais le Message de Seigneur Eliseya, après avoir écrit cette phrase, j’ai tout de suite demandé : « Et quelles sont les autres clés ? ». Seigneur Eliseya m’a dit de poser encore une fois cette question dès que je reçois et écris le texte de son Message, car elle est très importante.

Remarquez ‒ tout le programme donné par Seigneur Eliseya est inclus seulement dans une des clés pour la transformation réussie de tous nos corps et pour l’entrée en Nouvel Ordre. Et comme cela va apparaître clairement, toutes les clés sont bien connues à nous tous et on nous en a déjà parlé dans les Messages. Mais maintenant, on nous aide à les systématiser et en prendre conscience d’une nouvelle façon, et on nous donne l’impulsion nécessaire de travailler sur eux et de les appliquer dans notre vie afin de réussir à nous préparer et passer de la meilleure façon par les temps de transition.

 

La réponse de Seigneur Eliseya :

 

« La première clé comprend la Pénitence et le Pardon donnés déjà du Bien-Aimé Jésus. Cette clé ‒ la Pénitence et le Pardon ‒ la pénitence au Père, à Dieu, aux Êtres Ascensionnés de la Lumière, aux proches, le pardon qui vous est donné par votre Père Céleste et également le pardon avec le proche que vous donnez l’un à l’autre ‒ sert à la transformation des enregistrements karmiques négatifs, créés dans toutes les incarnations, y compris jusqu’à ce moment, ici et maintenant. »

 

Hier, alors que nous effectuions la pratique spirituelle « Pardon avec le proche », quelqu’un m’a demandé : « Est-il bien et comment peut-on demander et donner le pardon à quelqu’un qui ne voudrait pas le faire, mais je sens qu’on en a besoin, car nos relations ne sont pas bonnes ? »

La réponse est la suivante : Peu importe si la personne avec qui vous désirez et ressentez le besoin de vous pardonner est de la famille, un ami ou collègue. En effectuant le Pardon vous pouvez beaucoup aider comme à vous-mêmes qu’à cette personne avec qui les relations ne sont pas très bonnes et, évidemment, vous avez des liens karmiques. Bien qu’elle n’a pas envie de le faire ensemble, vous pouvez lui demander et donner le pardon, sans qu’elle le sache et soit personnellement présente.

Premièrement, faites une invocation et invoquez sa Supérieure Présence JE SUIS et lui dites que vous lui pardonnez tous les péchés dans tous les temps et lui demandez de vous pardonner tous les péchés dans tous les temps. Après cela, imaginez que cette personne est en face de vous et de toute votre Amour Divin que vous êtes capables de ressentir à ce moment, avec beaucoup de Joie, demandez-lui et donnez-lui le pardon, et donnez-lui la possibilité qu’elle vous demande le pardon et vous pardonne, en imaginant comment elle le fait, en effectuant mentalement la pratique spirituelle « Pardon avec le proche ». Plus jours vous faites cette pratique spirituelle, mieux c’est puisqu’elle aide à la transmutation de votre karma de sorte que les relations entre vous s’améliorent et que la personne atteint le moment où elle souhaitera de demander et donner le Pardon et que vous le fassiez.

 

Question : Est-ce qu’on peut utiliser cette pratique spirituelle par rapport à quelqu’un qui n’est plus parmi les vivants, c’est-à-dire on a fait la transition ?

Rossitsa Avela : Oui, vous pouvez demander et donner le pardon avec sa Supérieure Présence JE SUIS. Adressez-vous à lui et dites-lui mentalement ou à haute voix que vous ressentez le besoin de vous pardonner tout les péchés dans tous les temps et demandez-lui d’effectuer ensemble la pratique spirituelle « Pardon avec le proche ». L’accomplissement de cette pratique spirituelle aide beaucoup également au cas où la personne avec qui vous voulez vous pardonner, a déjà fait la transition. De cette façon le karma avec cette personne se transmute bien qu’elle est déjà sortie de l’incarnation dans laquelle vous l’avez connue, car nous sommes tous unis au niveau champ. Lorsque vous effectuez la pratique spirituelle, vous devez demander le pardon et imaginer de la même manière que je viens d’expliquer qu’on vous donne le pardon et puis, imaginez qu’on vous demande le pardon et vous pardonnez ensuite.

Question en russe : Imaginer ou ressentir ?

Rossitsa Avela : Les deux. Chacun va les faire comme on peut. On travaillera seul sur ça. Vous pouvez vous-mêmes prononcer les mots de la personne en face, en imaginant qu’elle les prononce. Vous pouvez mentalement, en fermant les yeux, la voir prononcer les mots et la ressentir vous pardonner de tout cœur et combien elle est reconnaissante, car en demandant et donnant le pardon elle se libère aussi du karma, en étant sur le plan subtil à ce moment.

 

La chose la plus importante dans tous les cas est qu’on utilise les mots exacts qui sont donnés pour cette pratique spirituelle, sans rien ajouter de vous-mêmes et sans les remplacer par d’autres. Il est bien de les apprendre par cœur. Ils sont peu et brefs. Il en va de même pour les mots de « La pratique Spirituelle des 12 révérences » qui fait aussi partie de la première clé et s’effectue avant la Pratique spirituelle « Pardon avec le proche ».

La raison pour laquelle on doit prononcer les mots exacts de chaque pratique spirituelle est qu’en prononçant la même chose, un égrégore énergétique est formé. Et quand vous parvenez à faire qualitativement cette pratique spirituelle, cet achèvement que vous avez entre dans l’égrégore respectif et est ensuite transmis à tous les autres qui effectuent la même pratique spirituelle.

Quand vous demandez et donnez avec succès le Pardon l’un à l’autre, vous nourrissez d’énergie l’égrégore de la pratique spirituelle « Pardon avec le proche » et il devient plus fort et plus puissant. Ensuite, chaque personne qui utilise cette pratique spirituelle avec exactement les mêmes mots rejoint cet égrégore et l’en accumulée énergie lui vient à l’aide pour que la transmutation du karma négatif quand on demande et donne le pardon se passe encore plus rapidement et en plénitude, en se multipliant.

Ainsi, cette technique devient de plus en plus forte et aide de plus en plus et beaucoup plus de gens. Pour cela il est important de prononcer les mots exacts et pour chaque personne suivante qui les prononce, en entrant en contact avec l’égrégore de cette pratique spirituelle, ses chances de réussir dans la transmutation du karma négatif augmentent.

Prononcer les pratiques spirituelles d’une manière strictement définie est un savoir ancien, connue depuis des millénaires. C’est exactement pour cette raison que les mantras dans l’Hindouisme et le bouddhisme se prononcent obligatoirement avec les mots exacts, avec les pauses exactes entre les mots, même avec la vibration exacte du son, avec la mélodie exacte, sans aucun changement. Pour que la méditation soit forte et active, le mantra doit être prononcé avec les mots exacts et de la façon exacte. On entre alors dans le champ énergétique commun de tous qui l’ont prononcé et qui ont atteint l’Illumination et aident des octaves Supérieures de la Lumière.

Pour cela, la prière « Notre Père » est si forte ‒ ses mots sont précisément définis et la force et la puissance de l’énergie de la prière de beaucoup de saints sont en ramassées, l’énergie des saints qui s’est accumulée des centaines d’années pendant qu’ils prononçaient la prière, en étant incarnés. La prière aide chacun qui la prononce avec Foi.

Il en est de même avec les invocations, les prières, les bénédictions, la Méditation pour la Terre, ... , avec chaque pratique spirituelle de la partie « Travail dans la Spiritualité » sur le site UNION. Il est important de les prononcer avec les mots exacts puisqu’elles portent aussi leur composant énergétique.

Mais puisque maintenant coulent les temps accélérés de la transition et de plus en plus vite se changent l’un temps avec l’autre, les besoins du moment se changent aussi. Cela nécessite de faire parfois des petites corrections dans les invocations sur le site. Par exemple, si l’expression numérique d’une invocation en ce moment est un, à chacun qui la lit comme elle est, on donne un nouveau commencement pour ce qu’on a besoin de changer en ce moment, par exemple, un nouveau commencement pour travail dans la spiritualité effectué d’une plus grande concentration et sans interruptions. Mais dans le moment suivant, il est déjà plus nécessaire, par exemple, que certaines personnes atteignent l’Amour Divin et que l’accès à lui soit ouvert et qu’aux autres personnes il augmente avec une multiplication Divine; alors on ajoute ou change même seulement un mot et l’expression numérique de l’invocation devient six. Et pour tous ceux qui commencent à prononcer l’invocation avec la nouvelle correction, la qualité Amour Divin est renforcée.

Un seul mot peut être changé, mais par rapport au temps qui coule maintenant, par rapport à la configuration des planètes, par rapport à la situation sur la planète, il sera mieux que l’invocation soit prononcée exactement de cette façon en ce moment et la correction nécessaire est donnée.

Une autre raison de faire de légères corrections dans les invocations est que c’est un programme aidant tous qui travaillent avec elles, les lisent et les mémorisent, à développer sa mémoire et sa concentration puisqu’assez beaucoup de gens souffrent à ce moment de mauvaise mémoire et d’un faible degré de concentration, y compris la jeune génération.

Quand on apprend par cœur l’invocation et après cela une correction est en faite, il faut qu’on fasse beaucoup d’attention afin de la prononcer de la nouvelle façon, qu’on soit concentré afin d’éviter de faire des erreurs. La mémoire et la concentration sont développées. Ce programme est donné d’En-Haut. On indique exactement en quel moment et quoi dans une invocation doit être changé pour aider l’humanité dans l’état dans lequel elle se trouve maintenant par ceux qui la prononcent et mettent leurs achèvements au plan subtil dans l’inconscient collectif de son peuple et de l’entier genre humain. Pour cela il est très important de prononcer les mots avec précision.

Principalement, à présent, ce programme s’exécute dans les invocations. En outre, l’annonce des changements dans la fenêtre « nouveautés » sur l’accueil du site est commune pour les invocations respectives, par exemple, « Nouveautés dans le Service du soir », sans indiquer dans quelle invocation est précisément le changement. Chacun doit le trouver, en les sachant dans leur variante précédente.

 

Un participant en polonais : Est-ce que cette pratique spirituelle avec le Pardon aide à transmuter le karma du clan ?

Rossitsa Avela : Oui, ça aide et ça aide beaucoup. Il serait très bien de lire l’explication de cette pratique spirituelle, posée sur le site dans la partie « Travail dans la Spiritualité ». La Présence de l’Un a dit dans son Instruction du 21 décembre 2012 :

La pratique Spirituelle « Pardon avec le proche » est une entité unie avec « La pratique Spirituelle des 12 révérences » au cours de laquelle vous envoyez votre pénitence à Dieu, à votre Père Céleste Seigneur Alpha et à Moi – La Présence du Père Uni. Les deux ensemble constituent la pratique la plus forte dans la spiritualité qui est donnée jusqu’à maintenant à votre civilisation, capable de transformer le karma négatif d’une personne vers Dieu, le karma négatif entre deux personnes et le karma négatif entre les clans, les religions, les peuples, les pays où elles sont venues et en qui elles avaient été venues jusqu’à ce moment en incarnation et dont karma elles portent. »

 

À suivre.