Conférence en Pologne le 23 et 24 janvier 2016, partie 18

Questions et réponses :

23 janvier 2016

 

Continuation du sujet sur les articles.

Questions des participants dans la conférence sur ce sujet :

Participant 1 : Je veux acheter une voiture en leasing. La voiture est la propriété de tiers mais je paie pour elle chaque mois. Dans trois années je retournerai la voiture et je prendrai une nouvelle. Tous le temps je l’utilise seulement. Qu’est-ce qui résulte du point de vue énergétique dans ce cas ?

Rossitsa Avela : Dans ce cas le plus important est quel est le propriétaire de l’article, de la voiture - est-ce qu’il est pur ou a perdu sa pureté et est dans le nouveau réseau de l’illusion.

Participant 1 : Maintenant des entreprises avec beaucoup d’actionnaires sont ordinairement le propriétaire des banques.

Rossitsa Avela : La question la plus importante en ce cas est celle que tu as posé à une des dernières conférences : Quand est-ce qu’une banque ou une autre alliance de plusieurs propriétaires passe dans le nouveau réseau de l’illusion ? Quand est-ce qu’elle perd sa pureté ? La réponse : En ce moment quand tous ses copropriétaires perdent sa pureté.

Participant 1 : Par conséquent, le plus sur est d’acheter de paiement échelonné - en crédit ?

Rossitsa Avela : Le mieux est que l’on entre complètement en possession des articles qu’on utilise. Mais lorsqu’on est sans la possibilité de la faire, alors le mieux maintenant, dans ces temps, si on achète en leasing, est que ce soit de banques ou d’autres grandes entreprises qui ont beaucoup de copropriétaires - le plus que possible. Avec les crédits il y a un autre piège - l’intérêt, mais c’est un moindre mal maintenant lorsque les représentants du nouveau réseau de l’illusion ont apparu.

Participant 2 : Quand le crédit est d’un intérêt de 0%, est-ce qu’alors tout est en ordre ?

Rossitsa Avela : Oui et c’est la meilleure variante. En accordant le crédit, la banque obtient un pourcent de profit du vendeur. Par exemple si quelqu’un veut acheter une voiture d’une marque donnée en crédit. La banque lui donne un crédit sans intérêt, c’est-à-dire qu’on paie dans le futur, pendant plusieurs années, ce qu’on aurait payé si on achète la voiture et paie en espèces maintenant, et la banque prend le profit de ce crédit du vendeur. Et le vendeur paie avec désir un pourcent à la banque pour qu’elle accorde ces crédits sans intérêt afin que les gens achètent cette marque de voiture en particulier au lieu d’une autre. Alors tout est en ordre et fait partie du contrat de vente.

Participant 1 : J’ai une entreprise commerciale, je commande dix mille brochures publicitaires et je les donne aux gens sans qu’ils les achètent. Je le fais pour mon travail afin d’augmenter mon revenu. En ce cas est-ce que je me lie karmiquement avec tous ces gens ?

Rossitsa Avela : Lorsque cela fait partie de ton travail tout est en ordre et est sans chargement karmique pour qui que ce soit.

 

À suivre.