Conférence en Pologne le 23 et 24 janvier 2016, partie 32

Questions et réponses sur le sujet « Articles » (suite)

 

Participant 1 : À cette conférence on nous a dit que lorsque deux époux gagnent de l’argent, il est bien que chacun achète seul ses vêtements. Nous avec mon mari sommes pourtant sans partage de la propriété et l’argent est commun, nous avons un compte commun. Lorsque nous sommes dans un magasin, mon mari choisit seul un article, sans faire attention quelle carte de ce compte commun on utilise afin de payer.

Rossitsa Avela : C’est le mieux ! Dans les cas où tout est commun et tout l’argent est mis dans un endroit, il est considéré qu’il est une propriété familiale commune. De cet endroit on prend pour payer toutes les factures et pour tout le reste et chacun des époux travaille pour le bien-être de la famille. En ce cas il est sans importance qui paye. Car l’argent est commun, les époux sont une entité unie et ce qui est acheté pour usage personnel est une propriété personnelle de chaque membre de la famille. C’est la variante idéale !

Participant 2 : Dans ma famille la situation est un peu plus compliquée. Chacun des deux – moi et mon mari – a son propre compte bancaire. Je gagne peu d’argent et parfois mon compte et sans argent et mon mari paye toutes les factures et achats. Je fais le ménage à la maison. Dans cette situation, s’il m’achète quelque chose pour usage personnel, est-ce qu’il devient ma propriété ?

Rossitsa Avela : Oui, étant donné que tu fais le ménage dans la famille – tu cuisines, tu fais la lessive, tu nettoies..., mais il est bien que ton mari t’achète tout avec désir et joie. Si la situation est différente et ton cœur te dicte qu’il est mieux que tu achètes seule, avec ton argent, quelque peu qu’il soit, les articles pour usage personnel, fasses-le. Ton sentiment intérieur signifie que c’est le mieux et le plus correct pour toi et alors tu seras le mieux quand tu utilises tes articles.

Des recettes prêtes manquent et chaque famille est différente. On vous a donné assez en détail les généralités et chacun va seul estimer quelle est la situation dans sa propre famille.

Participant 2 : Je veux demander en ce qui concerne nos enfants grandis – mon fils étudie pour maîtriser une profession et travaille en même temps mais gagne peu d’argent. Il met à côté l’argent pour leçons de conduite. Dans cette situation, si nous l’achetons ce qui lui est nécessaire, est-ce que les articles sont sa propriété ?

Rossitsa Avela : Oui, bien sûr, il sont sa propriété, il faut que vous l’achetiez tout nécessaire, étant donné que l’argent qu’il gagne n’est pas suffisant et ce qu’il gagne, il le met à côté pour formation. Le fait qu’il travaille et met à côté de l’argent pour sa formation est aussi une aide pour vous, ses parents. Et pour ce qui ne suffit pas, vous allez donner. Pourtant, il est son obligation de travailler dans la famille – d’aider dans le ménage. Et l’obligation des parents est d’aider leurs enfants, si les derniers ont peu d’argent, jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de 28 ans ou jusqu’à leur mariage.

Participant 2 : Une autre question – chez nous quelque chose de nouveau est apparue – lorsque quelqu’un a une fête, au lieu de lui donner un article, on lui donne un chèque-cadeau à un montant donné pour faire des achats dans une chaîne de magasins. Qu’est-ce qui se passe en ce cas ? Est-ce que les articles achetés avec le chèque-cadeau sont une propriété personnelle ?

Rossitsa Avela : Le cadeau – le chèque-cadeau, a une valeur monétaire exacte. En ce cas il est nécessaire de séparer selon cette valeur la Dîme Divine et une Donation à Dieu de son argent et après cela on peut faire des achats tranquillement pour l’entière valeur du chèque-cadeau. Ces chèques-cadeaux sont en effet des cadeaux en argent et c’est très bien.

 

À suivre.