Conférence en Pologne le 23 et 24 janvier 2016, partie 41

 

Questions et réponses

 

Rossitsa Avela : J’ai demandé quel est le matériel recommandé pour la couverture afin qu’on dort bien. Et l’habit de dessus pendant l’hiver ?

La réponse a été donnée de la Présence de l’Un après les jours du Solstice d’hiver de l’année 2015: Il serait bien que les vêtements ainsi que les couvertures soient de tissus de 100% végétaux. Mais ce règle a des exceptions, car l’important est qu’on soit dans une bonne santé. Pour cela, s’il est très froid, on peut dormir dans un sac de couchage destiné à des températures basses et fabriqué de tissus synthétique mais il est préférable que le garnissage soit de duvet naturel d’oiseau au lieu de fibres synthétiques. Il en est de même des vêtements et des chaussures quand il fait très froid afin que la personne garde sa vie et santé.

Le meilleur quand il fait froid est que le vêtement de dessus soit fait de garnissage de duvet naturel d’oiseau, par exemple le duvet de canard, que la doublure soit de futaine épaisse et l’étoffe extérieur – de bâche serrée. La doublure et la bâche doit être faites de fibres de 100% végétaux.

Et quand on utilise le duvet d’oiseau, il est bien de remercier tous les oiseaux du chaleur qu’ils donnent aux gens par son duvet et de les bénir que leur entier genre continue avec succès son évolution. Et cette bénédiction peut être faite toujours quand il fait chaud et on se sent bien dans son vêtement de dessus ou sous la couverture.

Il en est de même avec les couvertures. Il est indiqué que la couverture chaude soit faite d’étoffe épais de coton, par exemple de futaine, avec un garnissage de duvet naturel d’oiseau, par exemple de plumette et duvet de canard. Plus le duvet dans la composition du garnissage (en comparaison des plumettes), le mieux.

Participant : Dans mon pays il manque la manufacture de tels vêtements de dessus.

Rossitsa Avela : Il m’était dit de les faire seuls ou de trouver les matériels nécessaires et de les donner à un tailleur de les faire, si tels qui nous sont nécessaires manquent au marché.

Et en ce qui concerne les matelas, il serait bien qu’ils soient des paillasses – de garnissage de paille hachée menu – tiges de blé, seigle, orge, etc. Le garnissage peut être fait d’enveloppe de différentes sortes de grain – blé, seigle, orge, avoine, sarrasin, fibres de noix de coco, algues secs, etc. L’étoffe doit être épais et serré, fait de nouveau de fibre de 100% végétal.

Il serait bien que les oreillers soient de garnissage d’enveloppes de grains, en ajoutant de différentes sortes d’herbes, où prédomine le thym.

 

Fin des fragments sélectionnés de la partie commune de la conférence.