Conférence en Pologne le 23 et 24 janvier 2016, Partie 8

Questions et réponses :

 

Participant 1 : J’ai une question par rapport à l’accomplissement de l’une des 5 Règles-Instructions ‒ celle du travail dans la spiritualité. Quand nous voyons une connaissance dans un endroit commun, nous nous saluons et avant de nous séparer la salutation est ordinairement un vœux, par exemple « Au revoir », « À bientôt », « Meilleurs vœux », « Bonne journée », « Je te remercie, que tu sois sain et Vivant »... etc. Est-ce que cela est considéré comme un travail dans la spiritualité ? Et quand nous prononçons ces vœux, est-ce que cela nous ouvre vers Dieu ?

Rossitsa Avela : Oui, c’est une sorte de travail dans la spiritualité, car tous ces vœux sont une sorte de bénédictions et celui qui les prononce s’ouvre vers Dieu en ce moment et c’est déjà dangereux de le faire devant les autres gens dans ces temps. Bien sûr, cela s’applique à ceux qui ont un accès à sa Supérieure Présence JE SUIS et peuvent entrer en contact avec elle, c’est-à-dire ceux qui ont l’Âme Vivante.

Participant 2 : Et quand après un vœux nous prononçons mentalement ou à haute voix la formule : « Que tout soit selon Ta Volonté Sacrée, Seigneur ! AMEN   TAKA DA BŒUDÉ   OM », est-ce que nous nous ouvrons vers Dieu et quand ?

Rossitsa Avela : Quand on prononce cette Formule-Parole, cela mène également à l’ouverture vers Dieu dès le moment où l’on la prononce. Il est recommandé de la prononcer toujours après qu’on souhaite bénignement quelque chose à quelqu’un ou on bénit quelqu’un. Car si on omet à prononcer cette Formule-Parole quand par exemple on dit « Que tout va bien », on donne de son bien à celui à qui on le souhaite après qu’on intervient énergétiquement de cette façon, sans savoir si c’est la Volonté de Dieu pour lui en ce moment. Et quand on souhaite quelque chose et après cela on prononce la Formule-Parole, la salutation ne reste qu’une bonne salutation et on laisse entre les mains de Dieu si elle sera accomplie et quand. Ainsi, on exprime son obéissance devant la Volonté de Dieu et son respect.

Participant 1 : Est-ce que cela veut dire que quand nous souhaitons quelque chose à qui que ce soit, nous devons toujours terminer avec cette formule ?

Rossitsa Avela : Oui, si on veut que son énergie Divine reste en lui, sans l’éparpiller et sans créer du karma négatif, mais multiplier son énergie Divine et créer du bon karma.

Participant 1 : Jusqu’à ce moment nous disons souvent aux autres « Je te souhaite une bonne journée. »

Rossitsa Avela : Oui, et c’était un bon échange énergétique entre les gens. Mais maintenant les temps se sont changés et le meilleur pour chacun est de garder son énergie Divine comme le trésor le plus grand. Et par les paroles elle peut être assez vite éparpillée si maintenant, dans ces temps et encore plus dans les temps à venir, nous souhaitons quelque chose de bénin à quelqu’un qui est dans un des réseaux de l’illusion, sans prononcer la Formule-Parole pour soumettre notre libre Arbitre entre les mains de Dieu.

Participant 3 : Et qu’est-ce qui est le mieux de faire dans tels cas ‒ au départ ? Qu’est-ce qu’on peut dire quand on s’en va ?

Rossitsa Avela : Il est indiqué que la seule façon de prononcer sans danger des bénédictions et des vœux en direct et aussi cette Formule-Parole à la fin, est que la personne qui les prononce soit entièrement couverte en ce moment sous un grand chaule/couverture épais.

Car c’est travail dans la spiritualité et quand on les prononce, on s’ouvre vers Dieu et dans presque tous les cas il est sans le savoir si la personne en face est en accomplissement des 5 Règles-Instructions données d’En-Haut et sans la claire voyance si la personne en face est dans un degré de pureté suffisant.

Et aussi car on manque la certitude si on a un degré de protection suffisant pendant la bénédiction et dans quel réseau on est en ce moment, si on est de 100% dans ce réseau et si on restera dans le même réseau quand on bénit ou souhaite bénignement puisque si quelque chose se passe et on sursaute quand on bénit ou souhaite bénignement, un changement brusque du réseau énergétique peut arriver sans qu’on l’a voulu.

Quand vous êtes seuls avec la personne à qui vous donnez vos vœux, c’est plus facile de vous couvrir et aussi quand vous bénissez bien qu’il dépend beaucoup quelle est cette personne et si elle est en état d’accepter ce que vous faites sans entrer en négativité ou jugement vers vous. Et quand vous êtes dehors, à des endroits communs, vous couvrir est actuellement difficilement réalisé, apparaît étrange et pourrait être inquiétant pour la personne en face et pour les gens autour.

Pour cette raison le mieux serait d’apprendre à vous exprimer d’une autre façon ‒ d’être bénins envers les gens mais sans vous ouvrir vers Dieu. Il m’était indiqué d’En-Haut que le mieux que les gens peuvent dire maintenant, dans ces temps quand ils s’en vont est : « Il est temps de m’en aller car j’ai beaucoup de travail. Je suis heureux que nous nous sommes rencontrés ».

Quand on parle au téléphone ou par Internet sans la caméra, c’est-à-dire sans être vu ou voir la personne avec laquelle on parle et on est seul dans le local et sans la possibilité qu’une autre personne le voie en ce temps, alors on peut faire des vœux et de bénir et d’envoyer ses remerciements vers En-Haut, tant que son Âme le désire pourvu qu’on prononce à la fin la Formule-Parole « Que tout soit selon Ta Volonté Sacrée, Seigneur ! AMEN   TAKA DA BŒUDÉ   OM ».

Participant 4 : Est-ce qu’on peut prononcer dans un élan de gratitude « Je Te Remercie, Seigneur ! » mentalement ou à haute voix, devant d’autres gens, si quelque chose se passe ?

Rossitsa Avela : On peut tout faire.☺ Il est une autre question si actuellement il est bien de le faire du point de vue Divin quand tant de choses se sont changées au plan subtil au niveau planétaire. Car quand on le prononce, on se connecte directement avec sa Supérieure Présence JE SUIS. Donc, il est de nouveau important où on se trouve quand on prononce des remerciements afin d’être en sécurité lorsqu’on l’effectue de la même façon que cela s’applique en pleine vigueur quand on prononce des bénédictions et des vœux :

blue-dotSi on est seul dans un local et sans la possibilité d’être vu en ce temps par un autre humain, on peut prononcer tranquillement « Je Te Remercie, Seigneur ! » et aussi tout autre remerciement envers un Être Ascensionné de la Lumière et il est très bien de le faire.

blue-dotSi on conduit, on peut arrêter la voiture à la première occasion convenable, se couvrir avec le chaule pour un moment et remercier de tout cœur le Père Céleste.

blue-dotCependant, si on est parmi d’autres personnes, alors le mieux est de demeurer dans un état de joie et gratitude intérieures et silencieuses, sans penser et prononcer des remerciements et de les envoyer vers En-Haut. Mais il faut se rappeler de quoi on veut remercier d’En-Haut et de le faire à la première occasion convenable quand on reste seul ou a la possibilité de se couvrir et les prononcer !

Participant 5 : Il faut que tous les chakras soient couverts ainsi que les mains ?

Rossitsa Avela : Il est nécessaire que la personne soit entièrement couverte sans qu’aucune partie du corps soit vue, même un cheveux ou 1 centimètre carré de la peau. Si la personne est seule dans la voiture, alors il est nécessaire de couvrir seulement la tête et les mains ‒ ce que peut être vu de l’extérieur.

Les Êtres Ascensionnés de la Lumière recommandent ces mesures pour la conservation du potentiel énergétique et pour la sécurité par rapport à la préservation de la pureté au plan subtil des corps subtils inférieurs de l’humain ‒ son Âme, puisque dans le présent la plus part des gens manquent la clarté représentant duquel réseau en ce moment est la personne avec laquelle ils parlent et à la quelle ils donnent ses vœux ou bénédictions en se séparant et aussi représentants duquel réseau sont les gens autour en ce moment.

 

Questions et réponses vers partie 8

 

Sur le site on a reçu un email avec des questions, auxquelles on a donné la réponse d’En-Haut.

« J’ai des questions qui ont surgi après avoir lu la Partie 8 de la conférence en janvier 2016 en Pologne : »

1. Question : Hier, pendant ma communication avec les gens, je me suis observée comment je les rencontre et leur dis au revoir. Lorsque nous rencontrons une connaissance nous disons « Salut » ou « Bonjour/Bon soir ». Il me semble que ces salutations sont une sorte de vœux envers l’autre personne. Si elles mènent à une ouverture, comment agir de la meilleure du point de vue du Seigneur façon afin de l’éviter ?

Réponse : Il serait bien de prononcer :

« Chérie ……. (le prénom), je suis autant heureux/euse de te voir ! »

« …….. (le prénom – pour un homme), je suis ravi(e) que je t’ai rencontré ! »

« Chère famille, chaque rencontre avec vous est une joie pour moi ! »

« Mes chers amis, je suis ravi(e) que nous nous rencontrons de nouveau/ que je vous vois de nouveau ! »

On peut toujours exprimer sa joie qu’on rencontre une personne ou des gens.

2. Question : Au départ, si on manque intentionnellement de donner des souhaits bénins à l’autre, en sachant les nouveaux règles, mais l’autre le fait, comment agir ?

Réponse : Le remercier de tout cœur et

a/ tout de suite quand on reste seul, on peut lui souhaiter mentalement ou à haute voix quelque chose de bénin que son cœur lui dicte en terminant avec la Parole-Formule

« Que tout soit selon Ta Volonté Sacrée, Seigneur !

AMEN   TAKA DA BŒUDÉ   OM ».

Et quand on le rencontre ou parle au téléphone avec lui, on va lui dire qu’il lui donne aussi ses souhaits bénins mais quand on est seul puisqu’on se sent ainsi plus calme et ressent que c’est plus correct et l’énergie est plus forte, ce qui est véridique.

ou

b/ même si on est sans la possibilité de rester seul, on peut dans la présence d’autres gens, si possible, se couvrir et faire le même dans point a/ ;

c/ s’il est possible, selon l’environnement et selon la connaissance rencontrée, tout de suite, en temps réel, devant lui, on peut se couvrir avec le châle grand, fin mais épais, qui est toujours autour du cou ou dans le sac et lui souhaiter bénignement tout ce que son cœur lui dicte en terminant avec la Parole-Formule

« Que tout soit selon Ta Volonté Sacrée, Seigneur !

AMEN   TAKA DA BŒUDÉ   OM ».

et peut l’expliquer calmement qu’on bénit déjà seulement de cette façon. Bientôt tous ses proches et connaissances s’en habitueront et l’accepteront tel qu’on est, de la même façon qu’on les accepte tels qu’ils sont.

3. Question : À la fin d’un email j’écrivais jusqu’à maintenant « Salutations » ou « Plus sains », en souhaitant bénignement de cette façon que l’autrui soit sain à tous les niveaux. Si je suis seule, je vais dire que tout soit selon la Volonté Sacrée du Seigneur. Qu’est-ce qu’est aussi bien de point de vue du Seigneur de faire ?

Réponse : Il est mieux d’arrêter d’écrire « Salutations » ou « Plus sains », mais d’écrire

a/ Joie, Paix et Harmonie …………...(le prénom) ;

b/ …………...(le prénom) ;

c/ Namasté/Je m’incline devant le Dieu en toi, …………...(le prénom) ;

d/ Avec mes plus chauds sentiments pour toi : …………...(le prénom) ;

etc.

4. Question : Le mot magnifique « Merci » donne aussi de bien (« bénin-donner » est la traduction littérale de « merci » en bulgare ‒ NDT). Est-ce qu’il y a de changement dans son utilisation ?

Réponse : Il serait bien que le mot « Merci » continue à être utilisé. Quand quelqu’un donne des souhaits bénins, il est nécessaire de lui rendre la pareille afin que le souhait bénin soit actif et cela se passe lorsqu’on le remercie de tout cœur.

 

À suivre.