Conférence en Pologne le 23 et 24 janvier 2016, partie 9

Questions et réponses :

23 janvier 2016

 

Participant 1 : J’ai une question concernant l’accomplissement d’encore une des 5 Règles-Instructions ‒ aller aux toilettes. À notre dernière conférence l’année passée nous avons beaucoup parlé de l’importance exceptionnelle de ces 5 Règles-Instructions et les raisons pour lesquelles il est nécessaire et très bien pour nous de les respecter en plénitude et aussi comment les respecter plus facilement, mais il y a toujours encore une chose que je voudrais clarifier. Quand on va aux toilettes, est-ce qu’il est nécessaire de se couvrir entièrement ?

Rossitsa Avela : Quand on est dans une toilette fermée qui est une salle de toilette individuelle, peut être fermée à clef et est sans accès et visibilité de dehors, par un fenêtre par exemple, ou de dedans, il manque de nécessité de se couvrir.

Il est nécessaire de se couvrir seulement dans les cas où on peut être vu par un autre humain pendant la miction et la défécation quand, par exemple :

blue-dotdans la salle de toilette il y a une fenêtre et une visibilité de l’extérieur ;

blue-dotil manque la possibilité de fermer à clef la porte de la salle de toilette et il est probable que quelqu’un y entre à tout moment;

blue-dotla toilette est une cabine et un ensemble avec encore au moins une et l’espace des deux ou plusieurs toilettes est commun et ouvert au dessus et/ou au dessous;

blue-doton se trouve dans la nature.

Participant 2 : J’ai arrêté d’utiliser les toilettes, si elles sont ouvertes. Et je ferme déjà la première ainsi que la deuxième porte des toilettes communes.

Participant 3 : Et si on a grand besoin d’aller aux toilettes mais elles ne répondent pas à ces exigences de sécurité ? Car il se passe de boire beaucoup d’eau quand on est dehors et puis on a un grand besoin d’aller aux toilettes.

Rossitsa Avela : Quand il manque une autre possibilité, on peut utiliser par exception la toilette pour invalides.

Et afin d’éviter d’avoir un grand besoin d’aller aux toilettes quand il manque la possibilité d’utiliser une qui est appropriée, il est nécessaire plus souvent, à la première occasion convenable quand on voit des toilettes appropriées, de les visiter même sans en avoir un grand besoin en ce moment.

Il est nécessaire de changer le comportement dans ces temps.

Quand on se trouve à des endroits publiques et là il manque une salle de toilette sûre, il faut commencer à boire moins d’eau. Et il faut augmenter la consommation d’eau à la maison, tôt le matin dès qu’on se réveille ‒ 1-2 litres ou même plus afin d’hydrater bien le corps et d’avoir suffisamment de temps pour faire sortir cette eau avant de quitter la maison. Se coucher tôt le soir et se lever tôt le matin aide beaucoup pour cela. Et aussi afin qu’il y ait du temps de se nourrir très bien avec nourriture appropriée avant de sortir le matin afin d’être rassasié le plus longtemps que possible. Et quand on rentre à la maison, il est aussi bien de boire d’abord beaucoup d’eau et ce n’est que 15-20 minutes après cela que l’on peut se nourrir de nouveau très bien.

Quand on est sur la route, il est déjà nécessaire de porter et boire moins de l’eau afin de résister plus longtemps sans avoir besoin d’aller aux toilettes et sans la gêne dans cet égard. Mais toujours quand on ressent une immixtion illusoire, on peut boire une-deux petites gorgées d’eau qui l’aideront à transmuter la négativité et toute autre manifestation illusoire.

Participant 4 : Jusqu’il y a 1 année la recommandation était de boire beaucoup d’eau tout le temps pendant la journée sauf durant l’alimentation et jusqu’à 1-2 heures après cela, au temps de la digestion de la nourriture mangée, et maintenant ‒ une nouveauté ‒ boire beaucoup de l’eau dès 3-4 heures le soir !

Rossitsa Avela : Oui, voyez-vous combien le monde s’est changé pour un temps si court qu’il faut que nos Maîtres Célestes nous instruisent à changer tellement notre manière de vie afin de passer sans danger par tout ce qui arrive maintenant et est à venir.

Et la recommandation de nous abstenir de boire de l’eau pendant l’alimentation et aussi juste après cela continue à être en pleine vigueur maintenant.

Participant 4 : Si nous nous levons très tôt le matin ‒ à 3-4 heures et nous buvons beaucoup d’eau, est-ce cela suffisant pour la journée entière ?

Rossitsa Avela : Cela dépend de beaucoup de facteurs. On peut boire assez d’eau pendant la journée aussi, en cas où on a une claire idée de son itinéraire pendant la journée et on s’est informé où sur le tracé il y a des toilettes convenables.

Participant 2 : Et on peut appliquer la tactique pendant que l’un est dedans, l’autre garde à l’entrée. Nous le faisons et il se passe très bien.

Rossitsa Avela : Oui, il est toujours mieux d’être deux. C’est très précieux dans notre temps.

Assez souvent sur les autoroutes et les autres routes principaux il y a beaucoup de chauffeurs de camion et les toilettes pour hommes sont assez souvent occupées d’au moins une personne, ce qui est suffisant pour qu’il manque la possibilité d’utiliser en ce moment la toilette. Et celui qui est avec sa femme peut entrer dans les toilettes pour femmes, si libre, pendant que la femme se trouve à l’entrée ‒ encore avant l’endroit pour lavage des mains, et soit prête d’arrêter une autre femme si la dernière vient et la prier d’attendre en disant qu’il y a un homme dedans. Et l’inverse est aussi possible ‒ la femme utilise les toilettes pour hommes qui sont libres quand les toilettes pour femmes sont occupées.

Et quand on est seul, il est nécessaire d’attendre jusqu’à ce que les toilettes sont libres et tous sortent, s’il y a des cabines dans un espace commun, ouvertes au dessous et au dessus.

Participant 3 : Et quand on est seul, qu’est-ce qu’on fait si on a un grand besoin d’aller aux toilettes ?

Rossitsa Avela : Alors il est nécessaire de se couvrir l’entier, si dans les toilettes il y a une autre personne, comme une mesure de sécurité finale. Mais comme je l’ai déjà dit, le mieux est d’aller aux toilettes quand encore on est sans grand besoin et de s’abstenir d’attendre le dernier moment. C’est une grande faute et c’est nocif pour la santé. Il est nécessaire de chercher une toilette appropriée beaucoup plus tôt afin d’avoir du temps d’attendre tranquillement pour qu’elle soit libre.

Il est nécessaire de devenir flexibles à tous égards et de changer notre manière de vie afin d’être en synchronie avec les nouveautés. Elle le demande, la vie dans les conditions présentes.

 

À suivre.